Ce qui traîne au pied du lit.

Allez, c’est dimanche, le moment rêvé pour parler bonnes feuilles. A deux mois et demi du départ, il y a mille choses à faire et même les moments de détente sont reliés au voyage. J’ai fait une petite photo de ce qui traîne au pied du lit, histoire de partager avec vous mes lectures du moment. Faute de budget « bibliographie », beaucoup de ces ouvrages sont empruntés à ma chère bibliothèque de quartier ou nous ont été offerts. Alors merci à vous, les amis et le service public !

La Bible du Grand Voyageur – Anick-Marie Bouchard, Guillaume Charoin et Nans Thomassey – Lonely Planet
Tout récent, cet ouvrage a été longuement présenté sur divers blogs de voyage. Le bouquin apporte mille réponses pratiques à ceux qui projettent de voyager au long cours en répondant à la question « comment voyager mieux avec moins ».  Alléchant. On apprécie le côté très très pratique, l’organisation est très bien faite, aucun aspect n’est oublié. Tellement qu’on se retrouve parfois à lire des conseils bien cocasses. A charge du lecteur de bien orienter sa consultation…
Autre point intéressant : les passerelles vers le web. On s’adresse à des voyageurs nomades mais néanmoins connectés… Et chaque page est enrichie de liens pour pouvoir en savoir plus sur le sujet.

Ils ont fait le tour du monde, 32 portraits de blog-trotters – Sandrine Mercier et Michel Fonovich – Editions de la Martinière
C’est la belle découverte du week-end (merci Nico!). Ce superbe ouvrage dresse une trentaine de portraits de voyageurs, en famille, en couple, entre amis ou en solo… Chaque chapitre présente une aventure unique, envoûtante, et franchement, le boulot journalistique est parfait. A la fin de chaque texte, on a l’impression de connaître les voyageurs, on a simplement envie de les appeler pour les inviter à un petit gueuleton. Tout est évoqué : la naissance du projet, les moments forts, les anecdotes intéressantes… Et surtout l’état d’esprit après le retour en France.
Je vous l’avoue, certains portraits m’ont tiré une petite larmichette. Sans doute parce que j’ai hâte de filer d’ici mais surtout parce que les mots sont simples et forts, les illustrations très réussies. A lire. Vraiment.

Petit traité sur l’immensité du monde – Sylvain Tesson – Editions des Equateurs
Comme le titre le dit, ce livre est tout petit. Tout léger. Il se lit sans effort, sans voir le temps passer. Je ne l’ai pas encore terminé mais je vous recommande sa prose qui, sans parler d’un pays en particulier, mettra votre cerveau en mode « voyage ». Il nous susurre des jolies choses sur l’errance, la transhumance, le temps, l’attachement.
A méditer avant de partir…

Des guides de voyages… Parce qu’il faut bien se renseigner un minimum
– Le Transsibérien, chez Lonely Planet
– La Thaïlande, chez Le Routard

Compagnons – Louis Guilloux – Editions du Centenaire
Petit livre bien mystérieux trouvé dans ma boîte aux lettres (merci Arthur et son papa), Compagnons est un texte écrit en 1931 par Louis Guilloux, un écrivain né à Saint-Brieuc. Un peu triste, mais très beau, ce livre aux pages à détacher les unes des autres, délicatement, ne parle pas à proprement parler de voyage. Il évoque la construction de la liberté, ce cheminement entre ce que l’on est aujourd’hui, ce qu’on deviendra demain.

Courir le monde – Marc Buhl – Phébus
Ce bouquin, je l’ai pris par hasard au rayon « voyages – géographie » de ma bibliothèque. Parce que le titre original m’avait fait rire : « Rashida oder des Lauf zu den Quellen des Nils ». Traduit par mon mauvais allemand, ça donnerait quelque chose comme « Rachida ou la course vers les sources du Nil ». Ce roman est une biographie romancée de Mensen Ernst, marathonien du 19e siècle, attiré par l’Egypte et ce paradis qui doit se trouver aux sources du Nil. Un beau texte sur la vie d’un mec qui court, qui voyage, qui milite.

Sarah

Publicités

2 réflexions au sujet de « Ce qui traîne au pied du lit. »

  1. Compte tenu des lectures citées, je ne saurai que trop te conseiller d’y ajouter « Mes voyages avec Hérodote » de Ryzard Kapuscinski (existe en poche) – je suis perso fan de ce grand reporter polonais – où toutes les dimensions de la découverte humaine et de la rencontre sur les 5 continents, loin de l’exotisme obligé, sont absolument vivantes, prenantes et toujours d’actualité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s