J-7, où l’on dit ciao à Grenoble…

649454_S.Lachhab, M.Gallant

Ciao Grenoble ! Photo Jacques Marie Francillon

Faramineux, ces derniers jours où il a fallu trier, empaqueter, gérer, désabonner, frotter, jeter, donner. Mais voilà. C’est fait. Et pour l’instant, l’idée de n’avoir plus de « chez soi » n’est pas si inquiétante que ça. C’est même agréable…

Étape 1, trier.
Récapitulons. Nous n’avons pas été prolixes depuis dix jours, faute de temps. Nous n’avons même pas tellement pensé au voyage en lui-même, tellement il a fallu s’occuper de cisailler, un par un, les liens qui nous rattachaient à Grenoble. Un bail. Un numéro de téléphone. Un abonnement Bein Sport, pour certains :) Hier, mon petit appartement était si propre et si beau qu’il me donnait presque envie de m’y réinstaller. Mais ce chapitre-là est clos. Et de toute façon, mes babioles ont commencé une nouvelle vie chez d’autres Grenoblois (et c’est très bien comme ça).

Étape 2, s’arracher.
Pendant les derniers instants à Grenoble, j’ai aussi fait une belle rencontre, avec les mamans dIronic, un magazine grenoblois tout neuf qui verra le jour bientôt. Ensuite, nous avons fait une petite séance photos avec le photographe Jacques Marie Francillon, dont vous voyez l’un des clichés là-haut. On aime bien cette photo, avec notre bonne vieille tour Perret. Une autre sera bientôt dans les pages des Nouvelles de Grenoble…
Si vous voulez découvrir le travail de Jacques Marie, voici son site et son Tumblr. Merci à lui !

Bon. On va dire que l’étape « Quitter Grenoble » est réussie à 96%. Seulement 96, grâce à l’une de ces fades et bovines guichetières qui n’était que trop contente de nous refuser une pauvre attestation qui nous aurait été bien utile. Oui parce que « facture de moins de trois mois » quoi. Je relativise en me disant que peut-être, un jour, quand on sera coincés à telle ou telle douane obscure, l’administration française nous manquera.

Étape 3, ouvrir des cartons pleins d’habits!
Ça peut paraître bête de faire des cartons pour finalement en ouvrir d’autres. Mais nous avons enfin reçu les premiers cartons envoyés par Schöffel, notre partenaire. Ces vêtements nous accompagneront tout le long du périple : autant dans le froid sibérien qu’au bord du Pacifique ! Alors nous avons tout essayé, tout bien plié pour finalement tout glisser dans le sac. Pour eux, nous réaliserons chaque mois une petite chronique sur la plateforme Schöffel en Voyage.

Etape 4, se préparer au décollage…
D’ici jeudi midi, il nous reste une ribambelle de choses à faire. Mais on pense avoir éliminé le pire : les badineries administratives. Ouf. On en profite aussi pour se « rafraîchir » côté web… D’ailleurs, sur le site, on vous a fait une petite revue de presse où vous pourrez voir le reportage France 3 diffusé mardi 29 janvier sur France 3 Alpes..
Dimanche, nous prenons la route pour l’Alsace et les trois derniers jours seront consacrés à l’acquisition des dernières petites choses, à l’optimisation du sac, et à la rencontre avec les élèves de l’école Victor-Hugo de Bartenheim-la-Chaussée, qui nous suivront tout au long du chemin.

Ne reste plus donc qu’à profiter des gens autour de nous, manger plein de fromage et dormir un peu. Conclusion : le moral est bon !

Publicités

4 réflexions au sujet de « J-7, où l’on dit ciao à Grenoble… »

  1. Bonjour les jeunes ,on vous souhaite une bonne fin de préparatifs et on suivra votre périple avec beaucoup d’attention et nous ne manquerons pas de raconter à pèpère toutes vos aventures .bisous à tous les deux et bonne route!!!
    Danièle,Lucie,Hélène et Patrice

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s