Mongolie, dans les steppes de Batsumber

Enfin. En bidouillant et grâce au soutien logistique des copains au pays, on peut finalement éditer notre blog et partager avec vous notre passage en Mongolie. Avant le texte, voici tout simplement une petite vidéo en musique, 100% vie nomade…

D’Oulan-Bator, on avait surtout entendu parler de la laideur. Petite capitale, elle réunit malgré tout plus du tiers des habitants de la Mongolie : plus d’un million sur 2,7. On s’attendait à quelque chose de si sordide que finalement, le passage dans la ville a été plutôt agréable. Nous n’en avons malheureusement parcouru à pied que le centre : une grande avenue saturée de voitures, mille enseignes, des jolies perspectives.

Détail rigolo : pour lutter contre les problèmes d’embouteillages, la municipalité a tout simplement décidé de réguler la circulation… En interdisant périodiquement certains véhicules. Le jeudi, par exemple, les véhicules munis de plaques se terminant par 3 ou 8 sont priés de rester au garage. Et chaque jour, ça change. C’est une idée… On a vu un malheureux conducteur pris la main dans le sac : il avait simplement vissé une autre plaque d’immatriculation sur sa voiture. Malin, mais pas assez.

Mais ce qu’on retiendra surtout, c’est notre échappée belle dans les steppes enneigées. Avec Bayna, notre magique guide francophone, nous avons vécu deux jours et demi dans la famille d’Inché et de son frère, Ankha, nomades du nord de la Mongolie. La yourte, en hiver, rejoint sa place à l’abri d’une grande colline. Une petite maison de bois et une étable l’attendent ici. L’été, la famille et son grand troupeau plante sa maison une douzaine de kilomètres plus loin. C’est un cycle.

Les photos parlent d’elles-mêmes : ensoleillée et enneigée, la steppe est un parfait endroit pour se déconnecter du monde et se rendre compte que finalement, il ne manque pas. Pour Inché et son frère, les journées commencent en sortant les dizaines de chevaux, chèvres, moutons et vaches qui constituent leur cheptel. Ensuite, il faut décrotter les écuries, et pour l’avoir fait, croyez-nous : Augias aurait été impressionné.

Beaucoup de temps est aussi consacré à l’élevage, à proprement parler. Inché s’est distingué dans plusieurs courses, en tant qu’éleveur. Ses chevaux ont souvent atteint les meilleures places du classement. Et en Mongolie, ces courses sont très importantes et rythment véritablement la vie culturelle du pays.

Chez Inché et Ankha, la vie semble simple mais ne l’est pas pour autant. Les journées sont longues, les nuits froides, l’avenir incertain. Depuis notre rencontre, nous pensons souvent à eux. On imagine ce qu’ils font. On se pose des questions. La vache malade va-t-elle mieux ? La neige a-t-elle fondu ?
Là-bas, on a beaucoup appris. Beaucoup réfléchi à notre manière de mener la vie. Dans nos têtes, les choses avancent…

Merci Bayna !

Publicités

18 réflexions au sujet de « Mongolie, dans les steppes de Batsumber »

      • (ben de rien. Mais efface sérieux, j’ai honte ! Je vous ai laissé un vrai commentaire plus bas!)

  1. Bonjour! Ce système d’alternance de circulation existe déjà dans certaines villes. Pourquoi pas.. c’est une idée. En tout cas les photos sont sympas. C’est clair que 2-3 jours dans ces conditions doivent faire réfléchir sur notre mode de vie.. Mais on est tellement habitués à faire des choses, partout et tout le temps, que la vie nous parraitrait ennuyeuse il me semble.. 3 jours, c’est bien, mais 3 mois, pas question !

  2. Classe la vidéo avec le chant (pas frère Yack, le chant mongole ;)

    Bon courage avec les connexions internet… ( à l’occaz je veux bien un lien vers ce « magique guide francophone » please…)

  3. Salut Sarah & Manu,
    on a beaucoup aimé la photo avec le chien qui a vraiment l’air d’un mouton :) Comment il s’appelait ?
    D&C

  4. Quelle déconnexion! Les photos et le récit sont super! Pour la Chine vous pouvez passer par un proxi pour vous connectez a tous les sites interdits, on a fait ça l’an dernier et en Birmanie. Tout le monde le fait la bas. Profitez bien en tout cas!

  5. Un peu de voyage en ce lundi de reprise ;) Merci !! L’article, la vidéo et les photos sont superbes, ça donne envie d’aller y passer un peu de temps pour réfléchir… Belle continuation à vous 2!

  6. Salut les jeunes,
    super photos,super texte,super vidéo,vous nous faites rêver!!!!
    Merci
    continuez bien et prenez soin de vous.

  7. Salut Sarah et Manu,
    L’article et cette video me fait tres plaisir! Je pensais que je pourrai contacter avec vous 2 dans un mois a peu pres. Mais finalement, vous pouviez contacter avec le monde sur l’internet en Chine :)
    En Mongolie, il y a 5 jours jusqu’a l’aujourd’hui, il fait chaud +5degret :p
    A Oulanbator, Les couples commencent ballader dans la rue partout!
    alors, je n’ai pas pu contacter avec les nomades. je crois qu’ils sont parti a la course cheval de Dunjingarav.
    Merci bien a vous 2 aussi pour les photos et votre bon impression de Mongolie.
    Bon continuation!
    Plein de bisous a vous 2
    Bayanaa

  8. Ping : Cap des trois mois : le point sur le matériel | Longs Courriers, le blog

  9. Ping : Asie, le bilan final de Manu | Longs Courriers, le blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s