Galina, Chamil, Nicolas, Bayna et les autres…

Tiens, juste comme ça, il paraît que les voyages en train favorisent les rencontres. Et c’est vrai. La preuve avec cette rapide présentation de quelques gens croisés ici ou là, au hasard d’un compartiment ou lors d’une escale. (Note de Sarah : Attention ! C’est l’arrivée de Manu aux manettes du blog! )

Galina. Russe, moscovite, francophile et francophone. Cette professeur de Français enthousiaste était notre hôte à Moscou. Elle nous a gavés d’anecdotes et de conseils bienvenus sur la capitale.

Chamil. Venait du Daguistan. On l’a rencontré dans le couloir du wagon, avec Tamara (ci-dessous) alors que Sarah s’amusait à déchiffrer du cyrillique. Avec ces 34 ans, ce robuste voyageur se rendait à Pékin, pour affaires, via Vladivostok et Khabarovsk (sacré trip !). On a succombé, avec lui, au traditionnel échange de spécialités locales et de boissons dans le compartiment. A aucun moment on s’est douté que l’on discutait avec un général manager d’un entreprise chinoise vigoureuse. Il nous l’a dit après.

Tamara. Se rendait à Irkoutsk, où elle habite. Rencontrée avec Chamil dans le Transsibérien. Elle ne parlait que russe – et nous pas – mais elle a insisté pour nous donner son numéro de téléphone en cas de problème à Irkoutsk. Sympa.

Nicolas. Français, Alsacien qui plus est. Photographe. Découvert par hasard sur l’île d’Olkhone, en plein coeur du lac Baïkal. Il s’est mis au service de Nikita, ancien champion de tennis de table russe, qui tient une guest house sur l’île. Nicolas nous a guidé de nuit sur le lac gelé.

Adrian. Etudiant autrichien. Egalement volontaire chez Nikita. Il avait la tête trop pleine – qu’il disait – après son semestre de cours en fine arts à Berlin. Il est venu couper du bois par -20 sur s’île. Ca vide la tête, sans aucun doute. Il voulait également s’inspirer des sons du lac pour composer de la musique électronique.

Guillaume. En avait un peu marre d’Irkoutsk, où il habite en auberge de jeunesse. C’est là qu’on l’a trouvé, tout occupé à ses affaires de cuisine. Chef lyonnais en devenir, il devait élaborer un menu raffiné pour une trentaine de personnes – politiciens, hommes d’affaires ou autres notables de la ville – quand on l’ a rencontré. Il passait en tout quatre mois dans la ville. Et pour nous, il a cuisiné des semblants de raviolis.

Kota. Aussi -brièvement- rencontré dans l’auberge de jeunesse d’Irkoutsk. Lui est Japonais, étudiant et musicien londonien. S’est mis en tête de rejoindre Tokyo depuis l’Angleterre en utilisant les liaisons locales et en multipliant les étapes. Ca a commencé par la France, l’Italie, l’ Allemagne, les Pays-Bas. Il nous a dit « au revoir » à l’auberge avec de filer dans le même train que l’on devait prendre une semaine plus tard, avec pour ambition de traverser la Chine ouïs de trouver un ferry pour le Japon. Facebook nous dira s’il a réussi.

Taddeus. Est un vrai aventurier. Croisé sur l’île d’Olkhone, puis de nouveau par hasard dans le Transmongolien, ce retraité polonais, installé à Paris, est parti sur les traces de goulags de la région de Kolyma (nord-est de la Russie). En plein février avec un minimum de bagages. Sachant que le coin n’est pas forcément accessible, ni accueillant. Courage à lui.

Baynaa. Etait notre guide à Oulan-Bator. 25 ans, francophone. Elle est réceptionniste d’un hôtel pendant la saison basse. Elle a pris trois jours pour nous mener chez les nomades mongols, nous faire la popote (excellente au demeurant), nous servir d’interprète pour toutes nos nombreuses questions sur le mode de vie local. L’histoire retiendra qu’elle nous a appris avec un maximum de patience et d’indulgence deux chants mongols. Et c’est d’ailleurs elle que vous entendez dans la petite vidéo qui montre notre séjour dans la famille…

Publicités

2 réflexions au sujet de « Galina, Chamil, Nicolas, Bayna et les autres… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s