Shanghaï, l’autre capitale de la Chine…

En arrivant à Shanghaï, nous avons continué notre découverte de la Chine et de son gigantisme. Emerger du métro en plein sur Nanjing Road, l’immense rue piétonne et commerçante de la ville, sacs sur le dos : grosse aventure. Nous étions tellement… décalés.

Et ce, après un Pékin – Shanghaï dans un train grande vitesse qui ressemblait plutôt à un avion : trois employés par wagon, plein d’espace pour les genoux, sièges inclinables, grande classe quoi.
Heureusement, notre auberge de jeunesse était très chouette et située en plein sur cette grande rue centrale. Après avoir pris en pleine poire les grandes avenues pékinoise, les buildings de Shanghaï nous ont fait lever le nez bien haut, dans le ciel. Manu, attiré par les hauteurs, n’a parlé que de ça pendant trois jours. Petite largesse du séjour : nous sommes montés dans le « centre mondial des finances de Shanghaï » (http://fr.wikipedia.org/wiki/Shanghai_World_Financial_Center) aussi appelé le « Décapsuleur ». Comme on était quand même près de nos sous, nous ne sommes pas allés tout en haut mais nous avons profité de la vue depuis le très (très très) chic café du Hyatt Hotel, où le pauvre verre de Coca dépassait notre budget repas du jour. Mais ! Mais : on en a pris plein les mirettes. Juste devant, c’est la tour Jinmao que vous apercevez. Et juste à gauche (mais on ne voit pas) une nouvelle tour est en construction : elle dépassera, naturellement, notre joli Décapsuleur. Il y a un petit côté « Gotham City » fort appréciable, non ?
On a essayé de vous montrer tout ça dans une vidéo :
http://youtu.be/ye9A2QyTwig

Shanghaï restera une ville où nous avons beaucoup, beaucoup marché : le Bund, de long en large, la vieille ville chinoise, la concession française… Voisins, les deux quartiers sont carrément différents. Et grâce à notre rencontre avec Marie-Pierre et Christophe (le blog de Marie-Pierre, Chachinois, est en lien dans la colonne à gauche), nous en avons appris encore plus sur cette étrange ville.
Autant vous dire que partout, ça bouge, partout, ça déborde, même que le genou de Manu couine pas mal (les copains du foot qui lui manquent, sans doute). Chaque jour, on croisait nos découvertes avec notre voisin de dortoir, Elio, un italien qui alterne voyages et période de travail intensif depuis six ans. Nous n’avons, encore une fois, vu qu’une miette, qu’un seul moment, d’une ville qui butine sans cesse. Mais c’est suffisant pour la quitter en se disant : « Ca, c’était Shanghaï ».

Cela dit, on a été plutôt surpris, dimanche soir, de découvrir une ville éteinte : les foules sont rentrées, les tours sont assombries. Comme quoi : même Shanghaï a besoin de repos.

Bon, dans le diaporama, on a glissé deux ou trois photos de la Cité Interdite de Pékin. C’est pour voir si vous suivez.
Au rayon des clins d’oeil : merci Arthur, de nous avoir aidé à contourner la censure chinoise ! Et coucou Jean-Georges, j’ai été contente et surprise d’apprendre que tu suivais nos aventures !

Pour situer, là, nous sommes dans la jolie Suzhou avant de remonter, jeudi, à Pékin pour s’envoler en Corée du Nord. Entre le 16 et le 23 mars, donc, ce sera silence radio !

Publicités

7 réflexions au sujet de « Shanghaï, l’autre capitale de la Chine… »

  1. J’ai hâte d’avoir vos impressions sur la Corée du Nord, ça va être un gros contraste par rapport à Shanghai. Mais êtes-vous certains que le voyage aura lieu ? Le pays est sur le qui-vive et la DMZ ne sera sans doute pas ouverte aux visites…

  2. Ping : Asie, le bilan final de Manu | Longs Courriers, le blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s