Instantané #6, les pieds dans les rizières birmanes

Nous étions à Malawmyine, réveillés chaque matin par l’orage et jamais endormis avant d’avoir tué tous les moustiques de notre
chambre-cellule. Finalement, le lundi, nous avons pu embarquer sur le long ferry jusqu’à l’île de Bilu Kyun. Sur le pont du bateau, les femmes qui rentrent du marché déploient une infinité de tabourets en plastique. On s’assoit les uns près des autres, pendant que les vendeurs de fruits et les charlatans déambulent en criant. A l’arrivée, un policier nous fait signe : il veut tout savoir de nous, le numéro de nos passeports, nos dates de visas. On se la joue sympa, on sourit et on se rend compte que bien peu de voyageurs sont arrivés jusqu’à l’île, ces derniers temps.

On ne le savait pas encore, mais ce qu’on cherchait, c’était ça : sillonner le village, et peu à peu en sortir… par les champs. Marcher comme des équilibristes entre les rizières et rencontrer ce gentil semeur, dont on a oublié le prénom mais pas le sourire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s