Grenoble : la journée idéale de Manu… VS celle de Sarah

photo-12

Article sponsorisé

Cette semaine, nous avons discuté avec Marie de Knok.com, un site d’échange de maison, qui nous proposait de participer au projet « Cent villes où réaliser un échange de maison avant de mourir ». L’idée est de décrire une journée parfaite dans notre ville. En en discutant autour d’une assiette de pâtes, on s’est rendus compte que notre « journée idéale » diffère vraiment beaucoup, pour tous les deux. A vous de choisir qui vous suivez dans les rues de Grenoble ! Mais souvenez-vous : l’année dernière, on vous donnait déjà huit idées de choses à faire dans la capitale des Alpes.

La journée grenobloise de Sarah

Ma journée parfaite à Grenoble commence nécessairement par un marché. Mon préféré, c’est celui de l’Estacade, qui a lieu tous les matins, sauf le lundi. Producteurs locaux, fromagers, bouchers, gros maraichers, fleuristes… Ils sont tous là ! La visite du marché de l’Estacade se termine toujours par un passage dans celui de Saint-Bruno, voisin mais totalement différent. J’aime tellement ces marchés que j’en avais même fait un dossier.

la-vue-depuis-le-balcon-de-mick-les-oranges-de-mohamed-et-le-zinc-de-fethi-et-miloud-au-cafe-des-vedettes-photos-grenews

Après avoir bien profité des odeurs et des piaillements de ces deux marchés d’envergure, levons un peu le nez et mettons le cap sur la Bastille, tout là haut, étape chérie des visiteurs et balade jamais refusée par les citadins. Mais avant d’y arriver, on a le temps de lézarder en ville : boire un café au bord du bassin qui traverse le quartier de Bonne, farfouiller dans les curieuses boutiques du quartier Championnet, si proche. Soupirer avec nostalgie en passant devant le Subway, qui n’est pas une chaine de sandwiches mais l’un des cafés favoris des étudiants, véritable phare pour les nouveaux et l’un des hauts lieux de rendez-vous pour les amateurs de sport à la télé. Mythique.

la-vue-depuis-le-balcon-de-mick-les-oranges-de-mohamed-et-le-zinc-de-fethi-et-miloud-au-cafe-des-vedettes-photos-grenews-1Lac de Laffrey

La place Victor-Hugo est toute proche. Grouillante de lycéens si c’est l’heure de la pause, de shoppeurs infatigables si c’est les soldes, de poétiques paresseux s’il fait soleil. Pas mon endroit favori pour faire une pause : autant pousser jusqu’au Jardin Botanique, près de la mairie, ou au moins au Jardin de Ville, véritable oasis au coeur du centre-ville, vraiment salvateur lors des chaudes journées d’été. Avant de se lancer dans l’ascension de la Bastille, pourquoi ne pas faire un détour dans les rues du quartier Saint-Laurent, sur la rive droite de l’Isère ? Vieilles pierres, boutiques sombres, étrange silence. J’aime ce quartier sans vraiment le connaître. Il suffit de savoir qu’il est un peu particulier à Grenoble et d’aller faire l’expérience par soi-même. Allez ! Il est temps de faire travailler les mollets et de monter vers la Bastille. Arrêt conseillé en chemin : le musée dauphinois, dont j’adore le cloître, les expositions, l’entrée gratuite… Mais surtout les jardins calmes et méconnus où l’on a déjà une très belle vue sur la ville. Très bon plan pour un petit goûter en altitude.

Après cette pause culturelle, il faut encore grimper pour arriver enfin au sommet de la Bastille et contempler, ravi, cette drôle de ville coincée entre le Vercors, les Alpes et la Chartreuse. Facile, à présent, de retracer du bout du doigt votre trajet de la journée…

La journée de Manu

Ma journée idéale ? Elle commence par une grasse matinée, nécessairement. Après un bon café, et parce qu’il est presque midi, je m’étire et je vais faire un tour en centre-ville en quête de quelques BD : dans les petites librairies du centre, par exemple, ou alors au couvent Sainte-Cécile, le coeur des éditions Glénat. Dans le quartier Notre-Dame, les terrasses ne manquent pas.Lac de Laffrey Bon ! Assez lézardé. Comme c’est ma journée parfaite, il fait forcément très chaud. Je prends ma voiture pour filer vers Laffrey, dont les eaux claires du lac sont le meilleur refuge des Grenoblois en quête de fraicheur. Parce qu’il est proche de la ville, facile d’accès, plutôt relax. Entouré par les montagnes, qui plus est. Après quelques bulles dans l’eau, je redescends rapidement en ville parce qu’un rendez-vous sportif m’attend à 18h : je vais voir le FCG, l’équipe de rugby de Grenoble, détruire n’importe quelle autre formation du Top 14. Si cette journée n’était pas que parfaite, mais aussi surréaliste, c’est les footballeurs du GF38, alors en Ligue 1, que j’irais voir jouer au Stade des Alpes. Mais bon… Le FCG, c’est très bien aussi. Ils gagnent, d’ailleurs. Pour finir cette belle journée, je me dirige vers l’un des nombreux restaurants à raclette du centre-ville où je me remplis consciencieusement le ventre de fromage fondu. Le bonheur.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Grenoble : la journée idéale de Manu… VS celle de Sarah »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s