De Paraty à l’Ilha Grande, entre vieilles pierres et plages de rêve

IMG_3308Déjà deux semaines au Brésil. On ne les voit pas passer. Notre première escale, après Sao Paulo, c’est Paraty. « C’est facile à retenir, tu verras : ça ressemble à paradis » disait Linh-Lan. Cette ville côtière aux allures coloniales semble quelque peu figée dans le passé. Après la folie de Sao Paulo, c’est un endroit parfait pour reprendre son souffle. Un jour de pluie, un jour de soleil. Nous tombons dans une auberge très moyenne, sombre, humide, ce qui nous donnera presque envie de quitter la ville rapidement. Mais on se contente de changer de laiterie, pour la pousada de Humberto, où l’on aura une chambre au sec.

BV5fHYTIAAA3Pz-

Le centre-ville historique de Paraty, à première vue, est très cher, pour l’hébergement et la restauration. Il est donc plus simple de se loger un peu plus en périphérie et de marcher jusqu’au centre. Tout est très proche, pas d’inquiétude. Paraty, c’est vraiment un centre ville pas comme les autres : de petites maisons basses et blanches, des pavés inégaux de la taille d’une pizza. Ainsi, tout le monde marche lentement, comme sur une plage. C’est joli. La nuit, de petits crabes slaloment entre les pierres et se creusent des petits trous. Pour joindre la plage la plus proche, suffit de traverser le pont et de suivre les gamins. C’est juste à côté.

Cap sur Ilha Grande

IMG_3284

Trois jours plus tard, on traverse la rue pour prendre un bus local direction Angra dos Reis, la « ville-transit » pour se rendre à Ilha Grande, une grande île qui doit compter trois voitures et une infinité de plages. Pour y avoir passé une nuit, Angra dos Reis n’est pas un endroit où tu auras envie de t’attarder, toi, visiteur non-lusophone du pays. Ce que tu veux faire, c’est soit : prendre un petit bateau un peu cher (25 reals par personne, presque 10 euros) pour rejoindre Abrao, le village le plus important de l’île, soit, prendre le bateau qui coûte cinq fois moins cher, pour les locaux, mais qui part que deux ou trois fois par jour…

IMG_3330

L’ile est bien sûr très touristique mais elle est si jolie qu’il ne faut pas y prendre garde. Fidèles à nous-mêmes, on se retrouve à nouveau dans une auberge pas top (mais où l’on a rencontré plein de gens super) du type 9 mini lits dans 10 mètres carrés… On trouvera une chambre au même prix dans un camping un peu plus loin. Réserver, c’est bien, mais seulement pour la première nuit…

IMG_3289
Sur Ilha Grande, nous sommes restés quatre jours mais nous aurions pu rester le double très facilement. L’ile est ainsi faite qu’il suffit de grimper une colline pour se retrouver dans une autre baie, avec de nouvelles petites plages et des jolis chemins ombragés. L’île reste tout de même très vaste et si vous voulez aller en voir le bout il faudra sans doute emprunter un bateau. Cela dit, en partant de la plage « centrale » du village il est possible de relier plusieurs endroits magnifiques, des plages toutes vides, certaines au sable très fin, d’autres qui semblent être parsemées de sucre de canne. C’est agréable. Naturellement, qui dit île dit « coût de la vie plus élevé qu’ailleurs ». Le bon compromis, c’est de trouver un camping ou une auberge avec cuisine et de faire des petites courses. Il y a des supérettes, mais attention, pas de distributeurs !

IMG_3314

Pendant quatre jours, on a profité au maximum du temps clément, de l’eau douce et de l’ombre pour se promener, se promener, se promener… Vendredi soir, on a essayé de rester une nuit de plus. Mais pour cause de week-end doublé d’un jour ferié, ça a été une véritable invasion sur l’île, impossible de trouver un petit lit vide. C’était le signal : on met le cap sur Ouro Preto !

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s