Tiens bon, la barre… Petites réflexions d’avant le retour

matin du 7 février 2013

« J’ose pas vous demander parce que tout le monde va poser la même question mais : comment vous vous sentez, quelques jours avant le retour? » C’est Marie-Julie qui, bravement, lance THE question qui en fait ne nous embarrasse pas du tout : d’abord parce qu’on ne réalise pas du tout qu’on rentre (quoi? Dimanche? Un avion?), ensuite parce que l’on est même pas tristes. Pas du tout. Autant, il y a quelques mois, on n’avait pas du tout envie de rentrer, autant là, on sent que c’est dans l’ordre des choses. Rentrer en France, c’est le chapitre suivant, et c’est tout autant palpitant. C’est vrai que le retour est un moment marquant du voyage. J’ai lu il y a quelques jours un texte intéressant sur le blog Nowmadz, qui s’intitule carrément « Peut-on survivre à un tour du monde ». Alors, le peut-on ? Que vous conseillez-nous pour vivre le plus sereinement cette étrange étape? 

Pour rire, voilà la photo prise par maman (la date « vintage » sur l’image en témoigne) juste avant le départ, dans le jardin enneigé, à Bartenheim. Et c’est d’ailleurs d’une autre ville enneigée, Montréal, que j’écris ces quelques lignes. Sur la photo, nos sacs sont pleins de certaines choses qui reviennent avec nous, d’autres non. Et vides de ce que l’on a trouvé sur la route. Ce matin là, on n’était pas effrayés. C’était juste normal de mettre les bottes et de prendre l’avion, enfin. Partir vers l’Est. Toujours plus à l’Est jusqu’au moment où tu finis par revenir… de l’Ouest ! Magie de la sphère.

Alors il paraît que l’on rentre. Sans pour autant retomber sur nos pattes immédiatement : nous resterons en mode « sac à dos » quelques temps avant de trouver un endroit où planter la tente avoir une clé. Avoir une clé ! Après un an sans serrures, avoir une clé. Une boîte aux lettres. Des chaussons. Des casseroles. C’est drôle quand on y pense.

On lance d’ailleurs officiellement le concours de « celui qui se remettra le plus vite ». Manu va reprendre le travail dès le 1er janvier. Rythme intense, municipales, nouvelle année, l’habituelle Grenoble qui est toujours en avance d’une surprise ou deux. Et puis moi, qui vais d’abord terminer nos projets de voyage (le webdocumentaire « Entrez dans le Transsibérien » et ma série de portraits d’expatriés alsaciens) avant de chercher un emploi très sérieusement. D’ailleurs, à bon entendeur : si je peux vous être utile, vous savez où me trouver !

IMG_6277

Mais l’on sent déjà, sans étonnement, que le voyage appelle le voyage. Il faut rentrer, pour repartir un jour. Qu’importe où, qu’importe combien de temps. Ce petit blog (une fois qu’on aura réglé nos soucis d’url, là, on a juste pas envie de s’arracher les cheveux là dessus) va nous permettre de prolonger le rêve, parce que même depuis l’Hexagone, il nous reste plein de choses à vous raconter :
– La bonne surprise de Providence, une petite ville agréable et surprenante
– L’étape montréalaise… si symbolique !
– L’autocritique du contenu de notre sac à dos
Et bien sûr, toutes ces petites histoires que l’on a pas eu le temps de retranscrire sur le blog et qui surgiront peu à peu ! Sans oublier… Les histoires suivantes.

D’avance, merci à tous de nous avoir suivi sur la route. Merci pour vos mots, vos pouces en l’air, vos questions, vos partages, vos visites, en somme. Vos petites mains numériques nous ont aidé à jeter les sacs à dos dans les soutes des bus, à tapoter sur le clavier, à prendre le billet suivant, à fermer les boutons, à aller chaque jour un peu plus loin. Merci.

C’est aussi l’occasion de vous souhaiter une belle fin d’année, pour « glisser » (comme on dit chez moi) tranquillement dans la suivante !

Sarah et Manu

PS : Nous aimerions rencontrer un(e) Allemand(e) à Grenoble pour faire des petites séances de conversation dans les deux langues histoire de ne pas perdre notre allemand et d’aider quelqu’un à apprendre le français. Si vous avez un ou une amie qui s’y installe, mettez-nous en contact !

Publicités

7 réflexions au sujet de « Tiens bon, la barre… Petites réflexions d’avant le retour »

  1. Tu as été ma référence cette année. En pleine recherche d’emploi « wouahouu ! Ça fait déjà 4 mois qu’ils sont partis » et maintenant le « oh yééé* mais ils vont rentrer maintenant déjà !! » En somme j’ai un petit peu voyager à travers et grâce à vous. Merci vél mol !!!

    Ps: la prochaine aventure c’est l’expat ?

  2. Eh bien bon retour de tout tout bientôt. Pour donner une note positive, pas mal de monde décrit les affres du retour après un voyage au long cours. Pour moi, je dois avouer que ça a été assez tranquille. Pas de déprime ni rien de tout ça. Ce voyage m’avait changé bien sûr, mais revenir à une vie plus classique, tout en voyageant dès que possible, fut aussi assez plaisant.
    Et puis c’est chouette au retour de pouvoir partager ça avec ses proches. Attention de ne pas les saouler par contre ;-)

  3. Bon courage à vous pour le retour… c’est sûr, on ne va pas vous mentir, ça fait tout drôle. Il y a du bon, du très bon, et aussi du moins bon. Il faut un peu de temps pour retomber vraiment sur ses pattes, et c’est drôle parce que finalement on ne s’en rend pas compte tout de suite… :) De notre côté, après 6 mois de squattage chez les beaux parents, on renoue enfin avec le trousseau de clés, NOTRE trousseau de clés dans 15 jours… et ça, ça fait partie du très bon!!

    Bon retour, au plaisir d’avoir de nos nouvelles, et merci pour le clin d’oeil ^^

  4. Bon retour, bon courage aussi ! Comme le dit Nowmadz le retour est étrange. Après 6 mois de vie en France, je ne suis pour ma part toujours pas réacclimatée et Nico oscille. Comme vous le dites, « le voyage appelle le voyage » et l’adrénaline d’un périple au long cours est une drogue. Mais il y a aussi du bon, les copains, la maison, les petites soirées avec un bon plat et la TV, bref, vous nous direz. Et comme on ne sera pas bien loin, on espère bien vous rencontrer bientôt ! Bizzz

    • Merci Charlène ! Je me réjouis de discuter de tout ça avec vous :) je te dis quand je suis de passage à Lyon, qu’on aille boire un pot, mais si vous cherchez un camps de base ski à Grenoble vous êtes les bienvenus !

  5. Coucou à vous !
    Non chachinois ne vous a pas oubliés et peut enfin vous laisser un commentaire ( de France ou nous venons de remettre les pieds pour Noël!…mais le séjour shanghaien n’est pas fini!). Bravo pour ce long voyage, bravo pour ce blog, bravo pour toutes vos aventures et mésaventures et bonnes réadaptation à la vie française ordinaire ( sûrement pas évident!…). Notre fils va quitter Grenoble en février et libère appartement et meubles…alors si vous avez besoin de qq. chose envoyez nous un petit mail. Bises MP et C

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s